Les compétitions

Se préparer aux compétitions

Le sportif de haut niveau doit faire face à des objectifs qui peuvent exiger de lui de nombreux sacrifices : un entraînement rigoureux, une hygiène de vie et une alimentation stricte... L'objectif du compétiteur est de remporter la victoire. Mais il est important de rappeler que l'athlète est avant tout un être humain qui fait face à ses doutes, ses peurs, son stress... Il est nécessaire de le préserver et de renforcer son potentiel, de trouver l'équilibre entre son mental, son corps et ses capacités. La préparation mentale participe grandement à la réussite.

Qu'est-ce qui empêche le sportif d'être performant?

La performance du sportif regroupe à la fois ses capacités physiques et sa force mentale. La compétition peut être vécue pour certains comme un événement anxiogène, source de stress plus ou moins important. Pendant l'entraînement et le jour J, la pression, la fatigue, le doute, le défaut de concentration limitent l'expression optimale du compétiteur. La sophrologie va réguler le stress pour que la stimulation au moment de la compétition soit idéale.

Ce que peut apporter la sophrologie à différentes étapes

Trois axes de travail seront développés tout au long de l'accompagnement permettant de se connaître physiquement et psychiquement.

1. L'appropriation des méthodes de relaxation pour récupérer plus vite et plus efficacement. Elles permettent de :

  • définir et maîtriser le stress (stress privé, pression face à la compétition, vulnérabilité devant l’adversaire…)
  • régulariser le sommeil
  • prendre conscience de son corps dans le sport pratiqué et affiner sa sensibilité interne
  • gérer son seuil de douleur

2. Le travail à partir de l'état de conscience modifiée pour favoriser l'apprentissage et la progression, pour améliorer les gestes techniques, visualiser le parcours, les entraînements, les enjeux, améliorer ses habilités mentales. Ce travail permet de :

  • stimuler le pouvoir de concentration, développer les facultés de la mémorisation, rester centré sur l'action
  • se dynamiser physiquement et psychologiquement avant l’effort
  • optimiser ses performances, ses capacités d'attention, savoir analyser et gérer les situations d'urgence, libérer le mouvement du compétiteur, améliorer le geste, déployer l'énergie juste pour l'effort à produire et ne pas en consommer inutilement
  • aider à la rééducation
  • récupérer après l’effort

3. L'apprentissage d'une attitude positive et d'affirmation de soi pour faire face sereinement aux événements. Elle permet de :

  • renforcer la motivation
  • dépasser des conditionnements négatifs (obstacles psychologiques, croyances limitantes)
  • développer la créativité, l'imagination, les stratégies pour atteindre l’objectif fixé
  • si sport collectif, aider à améliorer la communication dans l'équipe et favoriser la cohésion d'équipe
  • se conditionner : vivre par anticipation les situations de compétition grâce aux outils de récupération et de dynamisation, le sportif va chercher le niveau optimal de sa performance. Une meilleure connaissance de soi et une maîtrise du corps et du mental permettent d'anticiper sereinement les
  • compétitions et de programmer la réussite en cherchant ses ressources propres.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×